Consolidation en Europe : l'Italie passe à 3 opérateurs


Ecrit par François Le Gall le vendredi 7 août 2015 à 11h36

Actualités En général

La concentration se poursuit sur le marché des télécoms en Europe. Les opérateurs italiens Wind et Tre fusionnent pour créer le premier opérateur mobile transalpin devant Telecom Italia et Vodafone.


Après l'Autriche, l'Irlande, le Royaume-Uni, l'Allemagne ....voilà l'Italie ! Les opérateurs Wind et Tre, appartenant respectivement aux groupes Vimpelcom et Hutchinson, vientn d'annoncer la fusion de leurs activités fixes et mobiles en Italie. Jusqu'alors 3ème et 4ème sur le marché italien, les deux marques réunies au sein de la nouvelle entité commune deviendront le premier opérateur mobile en Italie avec 31 millions de clients contre 30 millions pour l'opérateur historique Telecom Italia (TIM) et 25 millions pour Vodafone.

Cela faisait plusieurs mois que l'on évoquait des négociations et des spéculations sur un retour à 3 opérateurs en Italie. La fusion entre Vimpelcom et Hutchinson devrait stabiliser le marché italien, surtout après les récents mouvements d'actionnaires que Telecom Italia a connus avec notamment la prise de participation de Vivendi à hauteur de 15%.

Pourquoi le marché italien passe-t-il de 4 à 3 opérateurs ? Les investissements mobilisés par les réseaux fixes et mobiles à très haut débit (fibre optique et 4G) sont tellement élevés que les opérateurs de taille intermédiaire ne pouvaient pas se projeter dans l'avenir. En réunissant leurs forces, Wind et 3 (Tre) vont "acquérir à travers l'intégration de leurs activités la dimension et l'efficacité nécessaires pour continuer à offrir des services de télécommunications à des prix compétitifs" précisent les deux groupes dans un communiqué de presse commun.

Wind et Tre fusionnent en Italie
Pour un responsable de Hutchinson, "l'union de 3 Italia et Wind va créer un opérateur financièrement solide et efficace, capable d'entrer en compétition à un niveau élevé sur le marché". L'enjeu ne se limite plus uniquement au marché domestique. Cette fusion est un moyen de se renforcer en Europe. Stéphane Richard, PDG d'Orange, estimait en début d'année qu'il pourrait ne rester 4 gros opérateurs en Europe d'ici 15 ans. Du coup, chacun avance ses pions : Telefonica s'est offert e-Plus en Allemagne, Vodafone discuterait avec le géant Liberty Global, Orange et Deutsche Telekom ont cédé EE à l’anglais British Telecom, Orange a racheté l'espagnol Jazztel tandis que Hutchinson reprenait 02 à Telefonica et la filiale d'Orange en Autriche...sans oublier bien entendu Altice/Numericable avec SFR en France et Portugal Telecom.


En France, le scénario d'un retour à 3 opérateurs semble s'éloigner depuis que Bouygues Télécom a rejeté l'offre de 10 milliards d'euros du groupe Numericable/SFR. En Europe, d'autres mouvements de consolidation pourraient concerner KPN (Pays-bas) et Proximus (Belgacom) par exemple. Si la concentration permettra à terme de se rapprocher d'un marché européen unique des télécoms, et de renforcer l'Europe face aux USA et à la Chine, mais aussi face aux gros acteurs du web tels que Google / Facebook / Apple, elle pourrait également nuire à la concurrence et augmenter la facture des consommateurs européens. Who's next ?


Notre sélection de Box

Red By SFR

Red Box

Internet + Téléphonie (sans engagement)
À partir de10€00
Bouygues

Bbox Miami

Internet + Téléphonie + TV
À partir de14€99
SFR

Série Limitée Starter

Internet + Téléphonie + TV + SFR Presse
À partir de19€99
Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel
Consultez notre politique de confidentialité des données

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.
Consultez notre politique de confidentialité des données