Internet par satellite, Virgin et Qualcomm partenaires


Ecrit par Didier Latil le lundi 19 janvier 2015 à 12h02

Actualités Internet par satellite / Wimax

On connaissait déjà les projets Loon de Google ou ceux de Facebook pour amener Internet dans les régions éloignées par le biais de solution de type satellites, drones ou ballons, mais c'est au tour de Virgin et de Qualcomm de collaborer.


Virgin et Qualcomm en route vers l'Internet via Satellite Apporter le Très Haut Débit, ou tout simplement Internet dans les régions les plus reculées ou les moins denses, notamment dans les pays émergents, est un défi au cœur de la réflexion des plus grands intervenant des nouvelles technologies. A l'échelle mondiale, ce sont moins de 2 personnes sur 5 qui sont connectées à Internet, avec des laissés pour compte très souvent disséminés dans les pays émergents ou dans des zones éloignées, pauvres, peu denses et souvent difficilement accessibles.

Qualcomm, connu pour ses processeurs qui équipent un grand nombre de Smartphones récents, et Virgin, toujours très actif dans le domaines des télécommunications, ont annoncé leur collaboration pour la création d'une société OneWeb Limited ayant pour but la fabrication et mise en orbite de satellites afin de fournir Internet dan les endroits les plus reculés de notre globe.

OneWeb Ltd., anciennement WorldVu Satellites Ltd, prévoit de lancer près de 650 satellites

Virgin/Qualcomm, avec Virgin Galactic pour le lanceur de satellites
Le projet sera constitué d'une flotte de 648 satellites géostationnaires de taille réduite (moins de 150 kg) volant à basse altitude (environ 1200 km), pour proposer des connexions Wi-Fi, 2G, 3G ou 4G. L'investissement initial devrait être entre 1,5 et 2 milliards de dollars, Virgin et Qualcomm étant pour le moment les deux investisseurs majeurs. Le concept est de fournir aux opérateurs des solutions technologiques via satellite pour proposer un accès à Internet potentiellement à plus de 65% de la population mondiale qui n'a toujours pas accès à la toile. Cela passera par du Wi-Fi, 4G, 3G ou 2G, via un spectre de bandes sous licence ou de la 4G ou Wi-Fi sur un spectre sans licence. Un avantage majeur de ce consortium est la présence en son sein de Virgin, donc de Virgin Galatic et de son programme de lanceurs de satellite LauncherOne, qui pourra permettre le déploiement de ces solutions à des coûts 'raisonnables' et plus rapidement.

Virgin Galactic sera la solution de lancement des satellites du programme OneWeb

Project Loon, la vision de Google de l'Internet par 'ballons'
Google travaille sur de nombreux projets et technologies pour développer l'Internet de demain, avec par exemple Project Loon, initié en 2013, des ballons gonflés à l’Hélium pour apporter Internet dans les zones les plus reculées du monde… Au-delà de sa branche Google Fiber qui gère la fibre optique dans plusieurs villes des USA, le géant américain travaille sur le lancement des ballons dans la stratosphère, dotés d'émetteurs qui permettraient aux régions isolées (surtout dans les pays émergents), de proposer une connexion à Internet sans avoir besoin de déployer au sol des infrastructures toujours trop coûteuses et impossibles à entretenir dans des zones difficiles d'accès.

Les premiers ballons devraient être activés courant 2015. Pour l'instant, les tests réalisés sont toujours meilleurs et le passage du réseau WiFi au réseau 4G a permis à Google de faire atteindre aux utilisateurs des vitesses allant de 5 mb/s par seconde sur un smartphone et 22 mb/s sur une antenne de réception...

Project Google Loon, des ballons à 20 km d'altitude alimentés par énergie solaire

Des drones solaires du côté de Facebook
Facebook et Mark Zuckerberg ne sont pas en reste, avec sa branche Connectivity Lab et surtout le projet de partenariat mondial Internet.org, visant à favoriser le déploiement d'Internet auprès des populations non couvertes. Ainsi, un nouveau projet de drones à énergie solaire est annoncé afin de proposer l'accès à Internet dans les zones les plus reculées. Selon les déclarations d'un responsable de Facebook, ces drones gigantesques (de la taille d'un Boeing 747 !) seraient capable de voler des mois, voire des années sans jamais avoir besoin de se poser.

Google a racheté aussi une société spécialisée dans la fabrication de drones (Titan Aerospace). Enfin, à noter d'une point de vue pratique, qu'une application Internet.org App est d'ailleurs déjà déployée dans de nombreux pays (Colombie, Kenya, Tanzanie, Zambie...), permettant un accès gratuit à Internet pour certains services pratiques de base (finances, éducation...), en accord avec les autorités locales et des opérateurs locaux (Airtel, Tigo...).

Facebook a également ses projets dans le solutions spatiales pour proposer Internet n'importe où dans le monde


Si ces projets font déjà l'objet d'expérimentations, leurs commercialisations risquent cependant de demander encore pas mal de mois, plus sûrement d'années. Cela implique non seulement des problématiques technologiques à résoudre mais aussi de financement ou de législation. L'idée est de proposer une connexion à Internet, en théorie gratuite pour des services de base, notamment dans les régions touchées par exemple par une catastrophe naturelle. Selon une étude Deloitte, en 2013, le taux de pénétration d'Internet dans les pays développés était de 75% contre seulement 22% dans les pays émergents...


Notre sélection de Box

Red By SFR

Red Box

Internet + Téléphonie (sans engagement)
À partir de10€00
Bouygues

Bbox Miami

Internet + Téléphonie + TV
À partir de14€99
SFR

Série Limitée Starter

Internet + Téléphonie + TV + SFR Presse
À partir de19€99
Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel
Consultez notre politique de confidentialité des données

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.
Consultez notre politique de confidentialité des données